Résultats des financements 2013

Quatre subventions ont été attribuées pour l’organisation de manifestations scientifiques en 2013 :

L´imaginaire et les techniques

Lieu : Paris
Date : 10-12 octobre 2013
Coordonnateurs : Marina Maestrutti et Fabian Kröger
Partenaires : Université Paris 1 / Panthéon Sorbonne
Présentation : Le colloque propose d’explorer dans ses diverses dimensions l’intrication entre les imaginaires collectifs et individuels et les techniques qui sont à la base de l’innovation, de la conception et du design. En comprenant la société comme un utilisateur collectif, la problématique du colloque vise à analyser les imaginaires qui sont à l’œuvre dans les choix technologiques de notre société, dans ses résistances et/ou dans les processus d’appropriation d’usages et objets.

« Débattre de l’innovation responsable dans l’industrie des nouvelles technologies de l’information et de la communication »

Lieu : Paris
Date :  29 novembre 2013
Coordonnateurs : Laura Draetta
Partenaires : MINES ParisTech
Présentation : cette conférence internationale aura pour objectif d’organiser un débat public autour des impacts sociaux et environnementaux du déploiement à large échelle de la traçabilité numérique et, en particulier, des deux environnements technologiques que les la RFID et les smart grids : avec le concours de professionnels du monde industriel, de la recherche et des politiques publiques, l’événement aura pour but de débattre des controverses scientifiques et publiques qui se dessinent progressivement autour du risque d’atteinte à la vie privée, du risque sanitaire et du risque écologique auxquels la traçabilité numérique est généralement associée.

Les frontières entre recherche et soin : diagnostics et pronostics juridiques

Lieu :  La Défense (92)
Date :  16 janvier 2014
Coordonnateur :  Margo Bernelin
Partenaires : Université Paris X
Présentation : Cette manifestation sera une occasion privilégiée d’échanges interdisciplinaires entre chercheurs confirmés et jeunes chercheurs autour de la recherche translationnelle, qui constitue une nouvelle forme de production scientifique remettant en question les institutions encadrant traditionnellement la recherche sur la personne, d’une part, et le soin, d’autre part, ainsi que que le rôle et les responsabilités des différents acteurs (scientifiques, patients, comités de protection, etc.). Justifiée par un impératif de rapidité, la disparition d’une frontière nette entre ces deux champs pose, par exemple, la question des risques pour la santé des participants et de leur prise en compte par les normes et les agences sanitaires.
Plus largement, la manifestation porte sur la place du droit dans l’élaboration d’un cadre favorisant une innovation responsable. Cela nécessite de s’interroger sur les tensions et conciliations nécessaires entre le droit international (droit souple), le droit de l’Union européenne et le droit national.

Colloque international “Conflits d’intérêts, sciences, techniques et recherche”

Lieu : Paris
Date :  juin 2014
Coordonnateurs : Joël Moret-Bailly et Christine Noiville
Partenaires : Université Paris 1
Présentation : le colloque vise à rapprocher, articuler et confronter différentes approches théoriques-disciplinaires et pratiques-institutionnelles dans un triple but : d’une part, en analyser les fondements et les définitions, notamment par une tentative de repérage ou par la proposition d’un lexique commun ; d’autre part, mettre en perspective les différentes voies de leur régulation selon les contextes ; enfin, confronter l’état des savoirs et des pratiques à des perspectives d’évolution, par exemple la question, actuellement en débat au Parlement français, d’un statut des lanceurs d’alerte.