Mady Malheiros Barbeitas – Doctorante allocataire depuis 2013

Présentation de la recherche :

Les dispositifs d’innovation pour les leishmanioses au Brésil : une nouvelle voie pour la mise au point des médicaments et des vaccins pour l’une de maladies les plus négligées dans le monde.

Les maladies négligées sont définies comme des maladies tantôt mortelles, tantôt débilitantes, se caractérisant principalement par un manque de traitement(s) adapté(s) qui est à mettre sur le compte de l’absence de débouchés commercialement rentables. Autrement dit, les laboratoires pharmaceutiques ont délaissé la mise au point de traitements destinés aux populations défavorisées des pays en développement, s’intéressant plutôt aux traitements qui ont la cote auprès des marchés plus rentables.

Les leishmanioses figurent ainsi dans la liste des maladies négligées, dans la mesure où  ce groupe de maladies touche particulièrement les populations pauvres et démunies, issues de nombreux pays peu développés. Au Brésil les leishmanioses constituent un problème de santé publique majeur, et ce, pour deux raisons principales : eu égard à l’énorme variété de profils épidémiologiques et à une récente expansion vers les différentes régions brésiliennes, il s’agit d’une maladie très difficile à contrôler, qui touche un nombre toujours plus grand de personnes et d’animaux ; ensuite, s’ajoute à cette difficulté de contrôle la difficulté de traitement, qui relève de la pénurie de bons médicaments.

La mise en valeur des maladies négligées et la rentrée de cette catégorie dans la scène politique mondiale a encouragé la création des nouveaux dispositifs pour le développement de médicaments et de vaccins, notamment dans les pays du Sud. Ces dispositifs reposent sur un modèle de développement technologique partagé d’une part entre le Nord et le Sud, d’autre part entre le secteur public et le secteur privé. Ce modèle est connu par le sigle PDP (partenariat pour le développement de produit). Les PDPs favorisent la mise en œuvre des projets, accélérant ainsi le passage de la phase expérimentale à la phase d’utilisation thérapeutique. La création de PDPs pour les leishmanioses au Brésil est inscrite dans le plan national de santé publique. Il s’agit d’une nouvelle stratégie du Gouvernement pour sortir de la dépendance technologique envers le Nord. Cela s’inscrit dans la nouvelle géographie de l’innovation.

Directeur de thèse : Maurice Cassier
Laboratoire d’accueil : Centre de Recherche Médecine, Science, Santé, Santé Mentale (CERMES3)

Contact: mady.unb[at]gmail.com