Helen Etchanchu – Doctorante allocataire depuis 2013

Présentation de la recherche :

La gouvernance globale des relations entreprises-parties prenantes : les rôles de la légitimité et des relations de pouvoir dans la négociation de l’exploitation du gaz de schiste

Deux champs empiriques assez différents seront explorés. D’une part les négociations en Europe et dans plusieurs pays Européens autour de l’exploitation du gaz de schiste. D’autre part les nouvelles formes de politique paternaliste dans le monde de l’entreprise globale d’aujourd’hui.

Ce projet de recherche s’inscrira dans le courant théorique néo-institutionnaliste et contribuera à l’évolution en cours de ce courant théorique vers l’intégration des dynamiques de gouvernance transnationale. La méthodologie sera avant tout qualitative, mais pourra aussi être complétée avec des analyses quantitatives. Une palette de méthodes assez large sera utilisée: analyse historique et comparative, analyse de contenu et de réseau, entretiens semi-directifs, observation participante le cas échéant.

Les deux champs empiriques explorés sont d’une grande actualité et d’une importance de tout premier ordre dans les débats contemporains. Les négociations autour du gaz de schiste ont de nombreuses implications – en termes d’orientation des politiques énergétiques, de développement et de croissance mais aussi de gestion des risques et des défis environnementaux. Ce qui se joue, par ailleurs, dans le retour des politiques paternalistes dans les firmes globales est le transfert partiel d’une partie des responsabilités et des prérogatives de l’état providence vers le secteur privé. Là aussi, les implications sont tout à fait significatives puisque cette transformation révèle une forme de ”privatisation” de la politique sociale. La question de la légitimité et des relations de pouvoir dans le contexte des négociations entre firmes et parties prenantes (stakeholders), que ce soit pour ce qui est de l’exploitation du gaz de schiste ou pour ce qui est de l’évolution de la politique sociale, est primordiale dans la mesure où les décisions prises auront un impact extrêmement structurants sur l’évolution de nos économies et de nos sociétés.

Directrice de thèse : Marie-Laure Djelic
Laboratoire d’accueil : ESSEC

Contact : helen.etchanchu[at]essec.edu