Hana Sim – Doctorante allocataire depuis 2012

Présentation de la recherche:

Histoire de l’industrie du plutonium : gouverner l’ambiguïté de la technologie

En considérant la dualité de l’industrie du plutonium comme un objet important de gouvernement, ce projet étudiera des  modes de gouvernement en matière nucléaire et leurs étroites relations avec les  organismes internationaux. Ce sujet est en convenance avec le thème de  l’allocation sur deux points : l’interaction entre les échelles internationales et nationales, et l’évaluation des risques lors du transfert technologique entre pays. Depuis son origine, la technologie nucléaire était directement liée à la sécurité nationale et à l’enjeu géopolitique en raison de sa grande capacité destructive. En apparence, il y a une claire tension entre la convergence internationale pour la non-prolifération, et la divergence par la revendication de souveraineté nationale. Pourtant, aussi importante que l’enjeu militaire, la politique de la matière fissile possède une autre dimension : l’enjeu civil. Comme d’autres entreprises, l’industrie nucléaire a tendance à étendre son marché et à faire circuler des biens nucléaires aussi librement que possible. Pour cette raison, l’interaction entre les organismes internationaux et la politique d’un  pays devrait être ré-examinée à partir des différentes façons d’évaluer l’ambiguïté de la  technologie.

La thèse aura pour but d’expliquer cette longue cohabitation du civil et du militaire en prenant pour exemple une série de technologies maniant le plutonium. Comment une technologie associée en même temps aux visions apocalyptiques et utopiques peut-elle être normalisée et gouvernée ? De quelle façon ces caractères  différents sont-ils classifiés et hiérarchisés ? Comment sont-ils influencés par des changements politiques et sociaux ?

Directeur de thèse : Dominique Pestre
Laboratoire d’accueil : Centre Alexandre Koyré

Contact: simhana.france@gmail.com